Printemps des poètes. Les mots qui touchent © Le Télégramme

Le Printemps des poètes a connu un week-end intense, à Douarnenez, avec différents rendez-vous partout en ville.

Des paroles en espagnol ou en arabe qui peinent d’abord à percer, devant les halles, puis peu à peu captent l’attention et finissent par séduire. La déclamation de poèmes en plusieurs langues, proposée, samedi, par La Obra, en ouverture du Printemps des poètes, fait partie de ces petits moments simples de découverte et d’ouverture. Dans une cité forte de son label national « Ville en poésie », ces impromptus trouvent toujours un public. Le panier rempli de légumes, les clients du marché ont semblé avoir apprécié le moment.

Cette déclamation était le prélude d’un intense week-end, en divers lieux, entre projection, visite guidée, lectures et le spectacle « Soléo », ce dimanche, à la MJC. Les deux prochains week-ends seront aussi riches en moments forts.

La suite du programme !

Samedi 23 mars. Les plus petits (de 6 mois à 4 ans) n’ont pas été oubliés. La compagnie Acta leur présentera « Plis Sons », à la MJC, à 10 h 30, un spectacle sonore et visuel (tarifs : 6 € ou 4,5 €, réservation au 02 98 92 10 07). En fin d’après-midi, à 18 h, la poétesse et traductrice Nicole Laurent Catrice lira ses poèmes autour de la beauté (thème de ce Printemps des poètes), lors d’une rencontre organisée, à L’Ivraie, par Strollad La Obra. Il sera question de la traduction des poèmes. Puis juste à côté, à 20 h, au Local de la rue Sébastien-Velly, ce sera « Vientos del sur », une soirée de lecture théâtrale poétique, accompagnée d’un répertoire de chansons latino-américaines et un microphone ouvert au public.

Vendredi 29 mars. La médiathèque invite à se replonger à l’Auditorium, à 18 h 30, dans l’œuvre de George Perros, poète étroitement lié à Douarnenez. François Béchu, auteur de « Lire Perros », et Thierry Gillyboeuf, responsable de l’édition des œuvres de Perros chez Gallimard, viendront aider à se (re) plonger dans cette œuvre riche et inclassable.

Samedi 30 mars. Rhizomes invitera, entre 15 h et 18 h, à un circuit poétique dans des lieux inattendus des venelles du Rosmeur. Surprises garanties (5 €, sur réservation à : rhizomes.dz@gmail.com). Puis, en lien avec son exposition sur l’Antiquité à Douarnenez, le Port-Musée accueillera, à la salle des gréements, Cristine Merienne, dont le spectacle, « Ulyssia », évoque l’Odyssée en mêlant récit et musique (20 h 30).
© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/douarnenez/printemps-des-poetes-les-mots-qui-touchent-17-03-2019-12234344.php#WMMYV2FufTJVfc1g.99

1 commento su “Printemps des poètes. Les mots qui touchent © Le Télégramme”

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *