Le livre sur les quais: lʹécriture est une matière vive

Spread the love

Dʹune belle écriture on dit souvent quʹelle nʹa pas de gras et que lʹauteur a travaillé jusquʹà lʹos. Voilà qui est vrai. Mais qui nʹenlève pas aux mots et à la langue leur qualité de matière, résistante ou malléable cʹest selon.
Les trois auteurs invités dans Caractères, en direct sur les bords du Léman, racontent des histoires qui questionnent la société et triturent le langage pour en explorer toutes les possibilités, écrites, orales et physiques. Olivia Rosenthal et Pedro Lenz signent des livres très personnels mais aiment à se confronter (et à confronter leurs personnages) au collectif et à la performance. Pedro Lenz qui précise écrire “en bernois de Haute-Argovie” donne du fil à retordre à ses traducteurs qui déploient des trésors dʹimagination et ainsi enrichissent et parfois détournent la langue française. Voilà qui intéresse Brice Mathieussent, romancier, éditeur et traducteur qui a notamment fait découvrir au monde francophone lʹAmérique de Jim Harrison.

Par Anik Schuin et Jean-Marie Félix

1 commento su “Le livre sur les quais: lʹécriture est une matière vive”

  1. These are really enormous ideas in concerning blogging.
    You have touched some nice factors here. Any
    way keep up wrinting. I’ve been browsing online more
    than 4 hours today, yet I never found any interesting article like yours.
    It’s pretty worth enough for me. In my opinion, if all
    webmasters and bloggers made good content as you did, the internet will be
    much more useful than ever before. I really like it when people get together and share views.

    Great site, stick with it! http://marketing.com

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *